Presse

Le Progrès, 24 octobre 2015

Poncin : le Salon des arts ouvre ses cimaises sur « De l’enfance »

Quatorze peintres et dessinateurs, sept sculpteurs ou assembleurs de matériaux variés, deux photographes, deux vidéastes, trois écrivains et un installateur. « L’art sous toutes ses formes va se dévoiler avec un thème, explique Jean-Paul Pontvianne, le président de ce salon : Il y a un thème directeur, sous l’intitulé « De l’enfance ». Ce n’est évidemment pas une invitation à montrer des portraits d’enfants ou d’attendrissantes scènes enfantines, encore que ces sujets ne soient pas exclus. Mais ce libellé est suffisamment général et ouvert pour permettre des interprétations, des transpositions ou des dérivations. » Le Salon des arts, existe depuis 1990, en terre poncinoise et se veut une belle invitation à l’art et à la culture en milieu rural.

« Laisser le champ libre à l’imaginaire des artistes »

Ce thème « De l’enfance » va permettre aux différents artistes de voyager dans le temps de leur enfance, traduire par les mains des souvenirs que cela soit par la photographie, la peinture ou la sculpture. Traduire des émotions, des sensations, transmettre des couleurs, des sujets, des émotions, la salle Firmin-Girard va vibrer de ce nouveau thème, avec un élargissement, en direction d’un plus grand nombre de pratiques artistiques, certaines plus orientées « art contemporain ».

Deux lieux très distincts pour accueillir ce Salon des arts, avec la salle des fêtes du foyer rural et la maison des arts. « Une manière de laisser le champ libre à l’imaginaire des artistes participants, à leurs références personnelles ou culturelles », selon les organisateurs.

Salle Firmin-Girard du foyer rural.

Publié le 24/10/2015 à 05:00 – Reproduction interdite

La Voix de l’Ain, publié le 30 octobre 2015

P1360274

Publicités