Muriel Toulemonde

à voir à la Maison des Arts

 Guillaume Mansard :

Que ce soit à travers la video ou la photographie, Muriel Toulemonde porte un intérêt particulier à ce qui fait image. L’ensemble de sa production se construit comme on tisse un textile, une maille après l’autre jusqu’à faire lien. On pourrait chapitrer plusieurs grandes périodes de travail, du corps en cure thermale, aux chevaux en rééducation, de l’entrainement au sprint au sauvetage aquatique ou aux vagues… Tous ces mondes, qui convoquent le corps, les flux, l’énergie, semblent jouer de l’antagonisme entre la puissance et la fragilité, la vitesse et la retenue, la force et l’inerte, le biologique et le technologique… C’est de cette tension entre ces pôles contraires que semble s’exprimer la complexité de la mécanique du vivant. Mais, par-delà cette opposition, il faut également souligner la nature captivante, voire hypnotique, des images de Muriel Toulemonde. Ses vidéos, dont la post-production consiste exclusivement à réduire, extraire ou étirer renvoient le spectateur à un moment suspendu, l’image s’expérimente alors comme une plongée.

http://documentsdartistes.org/artistes/toulemonde/repro.html

https://vimeo.com/user6517397

( dont « Fabeltier » 2000 )

http://www.rencontres-arles.com/C.aspx?VP3=CMS3&VF=ARL_709_VForm&FRM=Frame%3AARL_863

http://rencontres-arles-photo.tv/artiste/toulemonde-muriel/

actu:

http://anneefrancecoree.com/fr/la-french-touch

 

Publicités