Dominique Husson

Temps de peintre

 

Le fait de vieillir provoque en nous un bouleversement étonnant, comme la poussée d’un  membre supplémentaire, l’apparition d’un organe « rétroviseur » capable de puiser dans l’avant.

Et cela change tout.

Notre cerveau et nos sens ne sont plus nouveaux c’est-à-dire qu’ils font désormais un tamisage entre le maintenant et ce que nous avons vécu, appris, enregistré, aimé, renié, combattu, échafaudé, tenté d’oublier, encensé, amoncelé…depuis notre prime enfance.

Notre façon de percevoir, réagir et penser se modifie car nous vivons et accumulons beaucoup d’expériences induisant des changements profonds dans chaque individu.

Une sorte de mutation est en marche au cours de l’existence.

Pour un peintre qu’en est-il de ce phénomène ? Lui qui plonge dans l’atelier pour tout oublier et surtout s’oublier, pour tenter d’échapper à cette mémoire réactivée dans l’instant, pour se libérer en quelque sorte.

J’ai donc décidé de vous présenter 2 travaux exécutés fin années 90 et de le confronter à des toiles assez récentes (moins de 3 ans) et à quelques-unes qui ont surgi cet été dans mon atelier.

Le temps dans mon travail de peintre crée-t-il différences ou est-il finalement inscrit dans une sorte de tendance au long cours ?

Vous pourrez observer sur place et nous pourrons en discuter le soir du vernissage (vendredi  21 octobre) et/ou vous pouvez m’écrire avec plaisir.

Dominique HUSSON, le 19 octobre 2016.

e-mail : dlhusson@orange.fr

sa participation en 2014 :

https://artsponcin.wordpress.com/artistes-ressources-et-liens/dominique-husson/

sa participation en 2015:

https://artsponcin.wordpress.com/artistes-en-2015-ressources-et-liens/husson-dominique/

Publicités